Peut-être que j’aurai du la laisser pleurer

Tu ne poses jamais ton bébé ?

Tu ne vas pas l’habituer ?

Laisse la pleurer un peu, elle va se calmer toute seule !

C’est des choses qu’on m’a réellement dit quand ma fille était bébé. Je ne dis pas quand elle avait quelques mois, je parle d’un bébé qui vient tout juste de sortir du ventre ! Je recevais des visites, des membres de la famille et même des médecins, qui me demandaient gentiment si j’allais habituer mon bébé en la portant tout le temps.

En y repensant, je sais combien ces déclarations étaient absurdes. Mon aînée a 3 ans et demi maintenant, et elle revendique clairement son envie d’être toute seule ! Mais à l’époque, je n’étais pas certaine que ma fille deviendrait totalement indépendante, je ne pouvais donc rien dire de sorte à clouer le bec à toutes les critiques.

Le fait est là, porter mon bébé presque 24 heures par jour comme je l’ai fait pendant des mois n’était pas vraiment un choix. C’était une nécessité. Si je la posais, c’était des pleurs assurés.

Peut-être que j’aurais pu la laisser et peut-être qu’elle aurait appris à se calmer d’une façon ou d’une autre, mais mon instinct dans mon corps me disait que si mon bébé pleurait, il fallait que je la prenne. Et j’ai suivi ce sentiment, malgré le fait que j’ai reçu parfois des regards et réflexions désapprobateurs.

Il s’avère que mon instinct était juste. Les bébés ont besoin d’être réconfortés chaque fois qu’ils s’agitent (et pas seulement parce qu’ils sont mignons et qu’ils sentent délicieusement bon). En fait, le portage des bébés est réellement vital pour leur santé et leur développement.

Il y a quelques temps, une étude a été publiée en pédiatrie qui a examiné les effets du contact peau-à-peau sur les prématurés. Ils ont regardé sur du long terme, en observant non seulement les effets immédiats du contact contre la peau dans leurs premières semaines, mais aussi l’influence sur leurs 20 premières années.

Selon une étude réalisée en pédiatrie, les prématurés qui ont connu le peau à peau avaient des QI plus élevés, des zones de matière grise beaucoup plus importantes dans le cerveau et même gagnaient des salaires plus élevés que ceux qui n’ont pas eu l’expérience peau à peau. Les prématurés qui ont bénéficiés de peau à peau ont également montré moins de propension à l’hyperactivité et à l’agressivité à l’école et étaient moins susceptibles d’avoir des absences scolaires.

Cette étude n’a examiné que les bébés prématurés, qui sont particulièrement vulnérables. Mais les études sur les bébés à terme ont des résultats similaires. Une étude de 2012 a montré que les bébés à terme qui ont vécu des moments peau à peau à leur naissance avaient une meilleure stabilité cardiorespiratoire, des taux d’allaitement plus élevés et une diminution des pleurs. Et ce n’est pas juste ces moments après leur naissance. Le simple fait de tenir votre bébé a des effets positifs significatifs pendant plusieurs semaines après la naissance. De même, porter les bébés a un énorme impact sur leur satisfaction et même leur capacité à se nourrir fréquemment. En plus, porter votre bébé pour une grande partie de la journée réduit les symptômes des coliques dont le pic est à 6 semaines (levez la main si vous aviez un bébé avec des coliques et que vous auriez fait n’importe quoi pour qu’il arrête de pleurer et d’avoir mal !).

Vous voulez d’autres raisons ? Tenir votre bébé pendant les procédures médicales douloureuses comme les vaccinations réduit considérablement l’expérience de votre bébé de la douleur. Le peau-à-peau créé également un attachement durable et profond avec le parent.

Je voudrais presque pouvoir remonter dans le temps et présenter toutes ces données aux gens qui m’ont critiqué pour garder mes bébés dans mes bras ou attachés à moi en écharpe 24h/24. Mais en toute honnêteté, je suis sûre que j’étais comme la plupart des nouvelles mamans, trop fatigué physiquement et mentalement pour faire de longues discussions ou des recherches.

Heureusement, la plupart des mamans ont assez d’instincts et n’ont pas besoin de recherches pour qu’on leur dise que leur bébé doit être tenu dans leurs bras et que l’idée de gâter un bébé est juste une fausse croyance. Alors juste une chose, faites-vous confiance !

Etudes utilisées :
http://pediatrics.aappublications.org/content/early/2016/12/08/peds.2016-2063
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3979156/
https://www.nichd.nih.gov/cochrane_data/johnston_01/johnston_01.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.